Afterwork vide dressing solidaire

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Au delà d’être un réseau de femmes professionnellement engagées, les bienveillantes tendent à aider leurs prochains, et à faire valoir leurs valeurs à travers des projets bénévoles, mêlant notre savoir-faire à notre éthique.

Ainsi, nous sommes fières de vous présenter notre première action pour l’année 2020 : un afterwork vide dressing solidaire

Notre action se positionne sur l’industrie du textile

En effet, en l’espace de 15 ans, la consommation occidentale de vêtements a doublé, alors que nous les conservons deux fois moins longtemps. On estime qu’un vêtement issu des enseignes de fast fashion, sera en moyenne porté cinq fois, avec une durée de vie qui tournera autour de 35 jours, générant plus d’émissions de carbone qu’un vêtement de qualité, acheté pour durer.

« Tout cela s’inscrit dans la course folle de la fast-fashion ou mode rapide, qui veut que les collections soient sans cesse renouvelées », rappelle la sociologue Majdouline Sbai. Des excès conduisant même certaines marques à brûler leurs invendus pour ne pas les retrouver à prix cassés, à l’instar de Burberry. En 2017, la griffe britannique – qui s’est depuis engagée à mettre fin à ces pratiques – avait provoqué le scandale en brûlant l’équivalent de 31 millions d’euros de vêtements et cosmétiques.

https://www.la-croix.com/Sciences-et-ethique/Environnement/Mode-desastres-ecologiques-fast-fashion-2019-01-08-1200993800

Cette sur-consommation se répercute dans nos déchets.. En effet, moins de 1% de nos textiles sont recycléset l’équivalent d’un camion-poubelle de textile est enfoui ou brûlé chaque seconde… Alors que ces vêtements pourraient être ré-utilisés, recyclés, ou tout simplement bannis, au profit d’une mode éthique.

A savoir que pour fabriquer un t-shirt, il faut en moyenne utiliser 2 700 litres d’eau (pour un jean, 7 000 litres d’eau sont nécessaires)… Ajoutons à cela la pollution générée par les kilomètres parcourus par un vêtement avant d’arriver en boutique, ainsi que les 20% d’eaux usées mondiales qui découlent de ce business… et nous avons l’industrie la plus polluante au monde : la mode ! (plus que l’ensemble des émissions provenant des vols internationaux et de la navigation maritime).

https://www.notre-planete.info/actualites/10-achat-vetements-mode-pollution

Sans compter la misère sociale dont l’industrie du textile profite à travers l’esclavage moderne (qui couvre un ensemble de concepts juridiques spécifiques, notamment le travail forcé, la servitude pour dettes, le mariage forcé, l’esclavage et les pratiques analogues à l’esclavage et à la traite des personnes…)

Action – Collecte de vêtements

Mélanie Flagey, vise justement à contrer la fast fashion et la consommation de masse, au grès de pièces de seconde main, à travers Capharnaüm, sa boutique vintage en ligne.

Membre actif et fondateur des bienveillantes, elle organise une collecte de vêtements au mois de décembre, dans le but de sensibiliser à l’impact écologique de la mode, et d’inciter à une consommation responsable.


Ainsi, vous pouvez dès à présent déposer vos vêtements chez nos partenaires :

La ressourcerie

21 Cours du Chapeau-Rouge, 33000 Bordeaux

Hemera

132 Rue Fondaudège, 33000 Bordeaux

Afterwork vide dressing solidaire

A la suite de cette collecte, aura lieu un atfterwork vide-dressing solidaire le 16 janvier, au Buro Des Possibles à Bordeaux.

Nous vous donnons RDV pour acheter des pièces de seconde main, à très bas prix, tout en investissant pour la bonne cause, puisque la recette sera reversé à l’association bordelaise « Féminité sans abris ».

A mi-temps lutte contre la fast fashion et à mi-temps solidaire, cet événement est une occasion de prendre du recul sur les biens matériels, de faire le tri, et de s’inscrire dans une dynamique minimaliste en consciencieuse.

Merci à nos partenaires de permettre à notre mission de se réaliser.

Vide dressing solidaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les entrepreneures bienveillantes

Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure navigation.