Deuxième afterwork des Entrepreneures Bienveillantes – 22 octobre 2019

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Peu de temps après m’être inscrite en tant qu’entrepreneure bienveillante, j’ai eu l’occasion de participer au deuxième afterwork du réseau. Une bonne occasion pour moi de découvrir ce que cela signifie réellement « être une Entrepreneure Bienveillante ».

Être Entrepreneure Bienveillante, c’est faire partie d’une communauté de femmes passionnées.

Je m’en suis vite rendue compte en entrant dans le lieu d’exception où nous avions rendez-vous (merci à David Inquel pour la mise à disposition des locaux de www.harvey.fr). A l’intérieur, c’était déjà l’effervescence. Des dizaines d’entrepreneures étaient présentes pour partager un moment de leur quotidien, qui peut s’avérer assez solitaire lorsqu’on est à son compte, ainsi qu’une coupe de champagne ou un verre de vin (bouteilles de Freixenet bio et de Premius Bordeaux bio offertes par Yvon Mau que nous remercions grandement).

Le but de ce deuxième afterwork : réunir des entrepreneures qui partagent les mêmes valeurs que sont la solidarité, l’éthique et l’écologie, et les mêmes problématiques liées à notre statut de femme. Les chiffres semblent nous dire que cela sera plus compliqué pour nous puisque seulement 30% des entrepreneurs sont des femmes dont 20% parviennent à en vivre. Mais faire partie d’une telle communauté nous rend plus fortes. Plus qu’un réseau, il s’agit bien d’une sororité dans laquelle nous nous soutenons et comprenons. Impossible de se sentir seule lorsqu’on peut échanger avec plus de 500 membres sur Facebook et presque 1500 abonnés sur Instagram !

Être Entrepreneure Bienveillante, c’est adhérer sur le site internet.

Le soir de ce deuxième afterwork était aussi une date spéciale puisqu’il s’agissait du lancement officiel du site internet https://entrepreneures-bienveillantes.fr qui permet de diffuser les valeurs de la sororité et de recruter de nouvelles adhérentes. Mis en place par Emmanuelle Audouard (https://ana-gram.com), il reprend la charte graphique toute en douceur et poésie créée par Nina Chardin (https://www.mygreencocoon.com).

Il permet à toutes de participer à cette belle aventure en cliquant sur l’onglet « nous rejoindre » de la page d’accueil. La cotisation annuelle s’élève seulement à 10 € symboliques. Et avec Reforestaction, il est même possible de participer à la création de la forêt des Entrepreneures Bienveillantes en faisant un don de 3 € qui équivaut à un arbre planté.

Être Entrepreneure Bienveillante, c’est être inspirée et inspirer les autres.

S’inspirer des 3 responsables de l’association bien sûr :

  • la présidente Céline Afonso-Tirel
  • la trésorière Charlotte Maury-Delrieu
  • la secrétaire Laëtitia Rosez

qui donnent de leur temps au quotidien pour faire bouger les choses et nous aider à faire évoluer nos métiers vers des schémas plus éco-responsables.

Mais aussi des portraits inspirants que nous a dépeints Céline Goeury lors de ce deuxième afterwork :

  • Mu Qing, la skateuse chinoise qui montre au monde que ce sport est accessible à tous.
  • Anne de Bagneux, directrice de la stratégie et de la transformation de Transdev qui nous prouve que le mot « ambition » n’est pas un gros mot, même lorsqu’on parle d’une femme.
  • Nathalie Kaid, une tatoueuse engagée qui permet aux survivantes de maladies ou d’accidents de retrouver leur féminité malgré les stigmates.

Et puis, quoi de plus inspirant que les parcours des autres membres ? Rédactrice, voix off, coach, gestionnaire de patrimoine, prof de yoga… Autant de métiers que je ne connaissais pas ou peu avant d’échanger avec ces femmes qui font maintenant parties de mon réseau et de mon quotidien.
Pour les plus timides, un petit jeu permettait de briser la glace en suivant une règle simple : trouver sa partenaire de jeu grâce à un élément reconnaissable puis l’interviewer rapidement avant d’aller accrocher ensemble le résultat de cet échange sur les arbres prêtés par Nature et Potager en ville (http://www.natureetpotagerenville.fr). Le résultat : des petits arbres à vœux pour de grands destins à venir.

Être Entrepreneure Bienveillante, c’est évoluer au quotidien.

Grâce à la mise en place de mentorat, workshops, ateliers, afterworks et pourquoi pas d’un festival, le réseau des Entrepreneures Bienveillantes nous permet d’être en apprentissage permanent et de devenir actrices du changement.
Mais participer ne veut pas simplement dire en bénéficier, car le but d’une communauté est bien le partage. N’hésitez donc pas à poster un mot sur le groupe pour soumettre votre projet. Vous pourrez ainsi transmettre une partie de votre savoir-faire, répondre à des questions que d’autres entrepreneures se posent, vous interroger ensemble, pitcher votre projet, ou encore redonner un coup de boost à celles qui doutent… A vous de décider ce que vous souhaitez voir rayonner !

Être Entrepreneure Bienveillante, c’est être contaminée par l’amour.

Comme le dit si bien Christophe André, que Céline a cité au début de ce deuxième afterwork et dont je vous rapporte les propos en fin d’article :

« Je crois en une contamination de l’amour, de la bienveillance, de la douceur et de l’intelligence. Chaque fois qu’on pose un acte de tendresse, d’affection, d’amour, chaque fois qu’on éclaire quelqu’un en lui donnant un conseil, on modifie un tout petit peu l’avenir de l’humanité dans le bon sens. Et chaque fois qu’on dit une vacherie, qu’on commet une méchanceté et qu’on les répète, on fait perdre du temps aux progrès humains. Que chacun cultive le plus grand nombre possible de ressentis et d’actes positifs est donc vital pour tout le monde. »

Pour conclure, je dirais donc qu’être Entrepreneure Bienveillante, c’est donner encore plus de sens à la belle aventure qu’est l’entreprenariat. Si cela vous parle, n’hésitez pas à nous rejoindre et à ajouter votre pierre à l’édifice, ou plutôt devrais-je dire « votre arbre à la forêt ».

Et si les mots ne sont pas suffisants, peut-être que les photos pleines de vie et d’énergie de Mélanie Flagey (www.melanieflagey.com) finiront de vous convaincre !

Qui a écrit ce billet?

Envie de devenir une Bienveillante?

Nos articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les entrepreneures bienveillantes

Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure navigation.