Vouloir oser vivre son entrepreneuriat autrement

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Au moment où j’écris cet article, je me sens dans une envie d’écrire et dans une énergie de partage.
A la seule présence de la feuille blanche nous sommes, l’espace d’un instant, libre de choisir d’oser écrire, de dessiner ou de laisser la feuille telle qu’elle est. Une page blanche, nous invite à oser. Oser vivre telle que l’on est. Si simple à dire et si complexe à être. Grandir, apprendre, désapprendre et évoluer en étant soi c’est un challenge.

Désapprendre et investir autrement

L’année 2020 est terminée.
Nous avons besoin d’agir efficacement car nous ne pouvons pas/plus nous permettre de faire ce qui a été répété depuis ces 50 dernières années. Les anciens « luxes » sont devenus pour certain-e-s des fardeaux notamment pour les nouvelles générations et je dirais finalement pour tout être vivant sur Terre.


De nombreuses introspections, plus ou moins douloureuses ont été amorcées. Chacune d’elles, est à la mesure de l’importance de nos décisions. Nous désapprenons et investissons de plus en plus, autrement. Nous le voyons de la reconversion professionnelle aux questions introspectives en agissant au cœur même de l’entrepreneuriat.

Des étapes de prises de consciences

Nous renonçons à certains privilèges pour en réaliser d’autres plus essentiels. A mon sens, ce n’est que la 1 ère étape des différentes prises de consciences qui émergent. Arrêter de prendre la voiture pour acheter un seul bouquin, est un début.

La 2 ème étape, c’est de devoir être face à soi, ses peurs, ses croyances limitantes. D’aller à sa propre source pour ne plus s’éloigner des explorations profondément désirées.

La 3 ème étape, c’est d’imaginer de faire autrement. En prenant du recul si cela est possible car nous n’étions pas vraiment prêt-e-s. Nos systèmes de croyances ont été remis en question de manière intense. Pourtant, un bouillonnement d’idées est arrivé pour avancer même sans savoir réellement vers où.

La 4ème étape, c’est que nous avons le pouvoir de décider quoi faire de notre temps et de notre énergie. Des entrepreneures voulaient prendre le temps d’aménager le temps différemment ou tout simplement plus prendre soin d’elles durablement.

A l’aube d’une transformation sans égal

La transformation d’un système en partant de soi avec confiance et avec les autres a commencé.

En à peine 1 an, des changements porteurs et encourageant ayant des valeurs fondamentales et humaines comme la solidarité, l’échange, le partage et la bienveillance ont œuvré. La vie change constamment et l’Univers nous envoi comme une claque pour nous dire : « Réveillez-vous ! ».

Je le crois sincèrement, bien des actions sont possibles. L’intelligence collective œuvre déjà de plus en plus depuis quelques années avec une dimension d’engagement réel, humain et empathique.
Si tu es entrepreneure, peut-être que cet article peut te questionner, te secouer ou t’être désagréable. Mon petit doigt alors me dit qu’un changement imminent s’amorce en toi et c’est une jolie nouvelle.

De la créativité pour oser une nouvelle liberté

J’ai eu beaucoup d’échanges ces dernières semaines, des femmes entrepreneures sont passées du K.O à plus de sérénité, d’autres se sentent à ce jour démunies, seules. L’entourage ne comprend pas toujours exactement ce qui se passe pour soi, d’ailleurs est-ce que nous le comprenons à cet instant précis, si une écoute bienveillante n’est pas présente dans une période de panique, de forte anxiété ?

A contre-sens, j’ai trouvé chez ces mêmes entrepreneures, une envie folle de contribuer ! Du sens, de l’amour et aussi une créativité qui se trouvait dans le petit tiroir du bureau mais qui en rien ne manque d’inspiration. Tu es entrepreneure pour sortir des normes, pour ne pas que l’on t’impose des
mesures qui ne ponctuent tes journées que d’obligations. Tu ne veux pas non plus en imposer. Tu veux créer ta propre liberté, je le sais.

Encore une fois à mon sens, une question qui a sa pertinence peut être posée :


« Quel est ta vision d’un parcours entrepreneurial accompli avec succès ? »

Ce qui est juste, c’est que tu es la seule qui détient ce pouvoir.

Héléna Pierson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les entrepreneures bienveillantes

Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure navigation.