Le mécénat, quelles perspectives pour 2021 ?

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous savez comme il nous tient à cœur, à nous, entrepreneures
bienveillantes, de soutenir de jolis projets et de contribuer à travers des
actions concrètes et régulières, à l’amélioration du vivre-ensemble.
Notre souhait le plus cher, est de changer le paradigme de l’entreprise
pour que celle-ci soit davantage humaine, éthique, durable et
responsable. 
Très sensibles aux valeurs sociétales et environnementales et au concept
d’économie sociale et solidaire (ESS), nous avons choisi de faire rimer
entrepreneuriat avec mécénat et on vous explique pourquoi.

1. Le mécénat, déjà, c’est quoi ?

Revenons sur le concept en lui-même.
Encore largement associé au parrainage, le mécénat s’en distingue car il
s’agit d’un don (en nature, en temps, en compétence ou en argent) qui
est attribué sans contrepartie, à un organisme d’intérêt général ou à
caractère non-lucratif.
Historiquement, le mécénat concernait surtout la culture, mais au fil des
différentes années, les mécènes ont changé leur fusil d’épaule pour
s’intéresser davantage au social, au médical, à la recherche et à
l’environnement. Ce qui n’est pas pour nous déplaire !
Aujourd’hui, en France, 9% des entreprises pratiquent le mécénat et
contrairement aux idées reçues, la majorité des donateurs ne sont pas des
grands groupes ou des entreprises du CAC 40.
Non, parmi elles, 96% sont des PME ou des TPE et  » la grande majorité
des donateurs est composée, en nombre, par les classes moyenne et
populaire  » selon le Figaro. 
C’est à la fois très peu et très encourageant pour les années à venir, car
cela signifie que beaucoup d’entreprises peuvent rejoindre ce dispositif en
2021.
Elles ont d’ailleurs, le devoir de s’investir davantage dans leur rôle social
et sociétal depuis la loi PACTE.
Enfin, ce qu’il savoir également, c’est que le mécénat et encadré et
encouragé par la loi Aillagon de 2003, qui permet aux particuliers et aux
entreprises, de déduire entre 60 et 66% de leurs dons, des impôts.

2. Quelles sont les tendances 2021 ?

Rythmés par les différentes crises, la philanthropie (pour les
particuliers) et le mécénat (pour les entreprises) n’ont cessé d’évoluer. 
Cependant, depuis 2020, la COVID 19 (encore elle, oui) a fait émerger
trois grandes tendances :
> La première, c’est que les domaines investis ont changé.
Alors que le secteur culturel était le principal bénéficiaire du mécénat,
aujourd’hui, c’est le domaine du social qui remporte tous les suffrages et
des études récentes montrent que la santé et la recherche le suivent de
très près.
> La seconde grande tendance, c’est que les mécènes se veulent plus
engagés qu’auparavant.
Plus que jamais, les entreprises ont compris l’importance de ce dispositif
et souhaitent donner du sens à leurs actions en s’impliquant dans la durée
auprès des projets solidaires qu’elles accompagnent. 
Il ne s’agit plus de don financier one-shot, mais davantage
d’accompagnement en nature ou en compétence.
> Enfin, la troisième tendance, c’est que le mécénat se développe et se
structure de plus en plus au niveau territorial.
Les acteurs locaux privés et les collectivités, co-construisent ensemble et
s’engagent en faveur du développement économique et social de leur
territoire. 
Ce qu’il faut retenir, c’est que l’entreprise d’aujourd’hui est bien plus
qu’une entité de performance économique. Elle a le devoir de tenir compte
des enjeux sociaux, sociétaux et écologiques mais surtout, elle prend
conscience de son rôle et de sa participation à l’effort collectif.
Le mécénat est une solution idéale pour construire ce nouveau paradigme,
car il crée du lien entre des acteurs qui n’en avait pas jusqu’ici.
Il est un formidable allié du bien-être collectif et du  » faire-ensemble « .

3. Et chez les bienveillantes, alors ?

Pour celles qui nous rejoignent récemment, notre association a pour
objectif de soutenir l’entrepreneuriat féminin et de faire évoluer le modèle
de l’entreprise actuelle, pour que celle-ci soit plus éthique et soucieuse
des enjeux sociaux et écologiques.
Convaincues, que c’est à travers la complémentarité, le partage et
l’entraide que cette transition opérera de la plus belle manière, nous
organisons régulièrement des événements, des work-shop et des actions
solidaires autour de ces thématiques.
Nos projets de mécénat ont commencé en 2020, avec la SPA de Bordeaux
et la campagne  » ouvre ma cage  » sur les réseaux sociaux. 

Vous ne pouvez pas être passé à côté !
Plusieurs de nos membres ont donné de leur temps et de leur compétence
pour soutenir cette belle association et offrir un foyer à des chiens trop
longtemps délaissés. 
En 2021, nous porterons une troisième édition, d’  » ouvre ma cage  » et de
nouveaux projets de mécénat verront le jour avec le collectif
 » Sorry Children « , l’Institut Jane Goodall, et l’association équilibre.
On vous en dit plus très prochainement, stay tuned !
Si vous avez envie de nous rejoindre, ou de vous porter volontaire pour
soutenir vous aussi, de belles initiatives solidaires, c’est par ici (+ lien de
la page contact)

Sources : le figaro
Admical.org
Thegood.fr

Image illustrant l’article par Stacie Bloomfield

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les entrepreneures bienveillantes

Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure navigation.