Une deuxième édition au poil avec la SPA Bordeaux

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

On a tous le droit à une seconde chance non ? 

C’est l’objectif de la magnifique campagne @ouvre.ma.cage lancée sur Instagram à la fin d’année 2020 avec la SPA Bordeaux.

Rapide tour d’horizon de ce projet porté par 4 d’entre nous, entrepreneures bienveillantes :

  • Des chiens de la SPA de Bordeaux sont restés depuis trop longtemps derrière les barreaux. Ils sont à la recherche de leur nouvelle famille aimante et attentionnée
  • Une photographe professionnelle, la talentueuse Agnieszka @au33deliledamour, leur tire alors le portrait pour mettre en avant les loulous. Pas de panique, nous vous en dirons plus sur celle qui se cache derrière l’objectif ! 
  • Une auteure sensible et passionnée, notre chère présidente Céline, dresse avec justesse l’histoire de ces animaux. Elle prend soin d’écouter les mots de Martine, ancienne directrice de la SPA Bordeaux
  • Enfin une magnifique communauté découvre chaque jour les portraits des loulous sur le compte Instagram. Celui-ci est animé par 3 jeunes femmes Sarah, Barbara et moi-même

C’est le credo de cette opération. D’ailleurs, nous avons posé quelques questions à Agnieszka qui nous en dit plus sur son travail !

Des toutous à la SPA Bordeaux

Comment as-tu abordé l’approche et l’intention photographique avec les loulous ?

Dès le début du projet, la question était de savoir comment toucher le public, sans tomber dans la sensiblerie. Il fallait favoriser l’adoption responsable.

Avant le shooting, avec Céline, nous avons décidé de prendre chaque chien d’abord dans son enclos, derrière les barreaux puis en liberté dans le jardin clos des promenades. Ce qui a d’ailleurs donné une séance plutôt sportive (avec pour preuve la vidéo), filmée par mon amie Gwendoline, que j’ai embarquée à la dernière minute dans l’aventure. La personnalité de chaque chien a fait le reste…

Pour la saison 2, le très mauvais temps ne nous a pas laissé d’autre choix que de tenter le mode « beau gosse » avec le studio mobile. Là aussi, sans savoir vraiment comment les chiens pourraient réagir face au matériel de studio, nous avions décidé de faire au moins, pour chaque chien, une photo portrait et une photo « en pattes ». L’objectif était ici de proposer aux futurs adoptants une présentation du chien la plus complète possible.

En plus de valoriser le travail des bénévoles de la SPA Bordeaux, l’objectif de cette campagne était de rappeler le réflexe refuge. Mais aussi d’informer les abonnés sur l’adoption.

Adopter le réflexe refuge à la SPA Bordeaux

Les 10 chiens présentés ont d’ailleurs engendré beaucoup de messages privés très touchants, de partages émouvants. Mais aussi une magnifique mise en lumière du travail du refuge.

En tant que photographe, comment as-tu réussi à pallier aux différentes contraintes ?

Pour la saison 1, la principale contrainte était d’arriver à prendre les toutous en pleine euphorie liée à ce temps de promenade et de liberté. On le voit d’ailleurs bien sur la vidéo pour les plus énergiques d’entre eux.

Pour la saison 2, nous n’avons malheureusement pas pu filmer en raison des restrictions du nombre de visiteurs relatives aux règles sanitaires. C’est dommage car c’était vraiment épique. Tout d’abord, il pleuvait quasi continuellement ce qui a compliqué la séance : déballage du matériel photo depuis le coffre de la voiture, sol de l’enclos super glissant (pour les chiens comme pour nous), peu de lumière naturelle. Par ailleurs, l’enclos transformé en studio photo offrait peu de recul, ce qui a posé des difficultés pour les photos en pattes des plus grands chiens. Et enfin, il a fallu lester le fond studio avec des gros sacs de sable pour protéger le décor des coups de queues intempestifs, pas forcément puissants mais toujours énergiques.

Le confinement n’a pas eu raison de l’opération, à distance, toute l’équipe de la SPA Bordeaux et Ouvre Ma Cage s’est mobilisée pour mettre en lumière ces loulous !

Dénoncer l’abandon, encourager l’adoption

Nous souhaitions dénoncer l’abandon, encore beaucoup trop présent aujourd’hui et proposer un autre regard sur les animaux. Ce sont des êtres humains, comme nous, ils ne demandent qu’à être aimés.

La SPA Bordeaux sensibilise chaque année aux abandons d’animaux encore trop nombreux

Avant de choisir un nouveau compagnon de vie, il faut se poser les bonnes questions. “Suis-je en mesure de l’accueillir et de lui apporter ce dont il ou elle a besoin ?”.

D’ailleurs, comment vous êtes-vous organisé avec les bénévoles de la SPA ?

Pour la saison 1, étant donné que nous étions principalement dehors, une seule personne de la SPA était nécessaire pour aller chercher les chiens dans leurs boxes respectifs et me les amener dans le jardin clos. Par contre, la prise de vue était plus longue et il a fallu que je revienne une seconde fois pour terminer le photoreportage.

Pour la saison 2, il a fallu deux personnes pour m’assister car les chiens étaient un peu perdus et ne s’étaient pas dégourdis avant la séance (sauf Gazelle qui d’ailleurs, avait les pattes toutes sales pour le shooting) : une personne devait placer correctement le chien et le tenir en prenant soin de ne pas se mettre dans le champ de vision de l’appareil et une autre personne, placée derrière moi, attirait son attention en appelant ou en montrant une petite friandise. Les prises de vues ont été plus rapides et il nous a fallu deux heures pour les faire tous passer.

Willow nous a beaucoup fait rire avec sa langue bien pendue ! Mais quel amour…

Sous les feux des projecteurs

La lumineuse Agnieszka a su photographier les chiens avec des portraits tous plus magnifiques les uns que les autres. On a tous notre chouchou dans l’équipe et c’est grâce au travail fourni par notre chère photographe.

Mais au fait, comment as-tu intégré l’équipe de #Ouvremacage ?

Le plus fortuitement possible : sur recommandation d’une amie commune Nina, membre du réseau des Entrepreneures Bienveillantes , Céline, Présidente des Entrepreneurs Bienveillantes, me contacte pour me proposer de remplacer au pied levé la photographe du projet, soudainement souffrante et donc dans l’impossibilité d’assurer le shooting prévu deux jours plus tard. Déjà acquise à la cause contre l’abandon animal, j’accepte avec plaisir mais sans vraiment savoir exactement comment m’y prendre concrètement. Je me souviens aussi m’être préparée psychologiquement car même si j’aime et je connais bien les toutous, je n’étais encore jamais entrée dans un refuge.

Je me suis rapidement aperçue que le chenil était bien tenu et que les animaux étaient bien traités. A mon niveau, la seule aide que je pouvais apporter à tous ces chiens était de témoigner pour eux. Et côté organisation, j’ai pu compter sur la gentillesse et l’expertise des équipes, principalement les bénévoles, de la SPA de Mérignac.

Et oui, parfois c’est au tour de la photographe de se faire tirer le portrait !

L’aventure ne fait que commencer

Melman, Rocket, Igor, Sloughi, Gazelle, Jaspy, Lobo, Ganja, Junior et Blizard… 10 chiens aux histoires touchantes qui trouveront leur famille au sein de la communauté Ouvre Ma Cage… Ou ailleurs car c’est là que le pouvoir des réseaux sociaux entre en scène.

Allez, pour terminer, quelques anecdotes à nous partager ?

C’est comme avec les humains, il y a des chiens qui laissent un souvenir impérissable.

Pour la saison 1, je me rappelle parfaitement du regard si triste et si intense d’Oasis. Il y a aussi Willow avec son corps d’athlète et sa langue interminable, ainsi que Boomer, qui se moquait éperdument de moi et de mes photos, ne pensant qu’à courir et s’amuser.

Sur cette saison 2, j’ai été particulièrement marquée par Blizzard, ce papy si serein et élégant, Sloughi et son monde de silence peuplé de bisounours, Gazelle si svelte et légère et qui, à l’encontre de tous les autres gourmands, a carrément boudé la friandise et Junior, qui a remplacé au débotté un camarade opéré et qui m’a marqué par sa grande puissance musculaire.

Mais au final, une fois sortis de leurs cages, ce sont tous des amours de chiens qui méritent de trouver un foyer aimant, vraiment. Et c’est pour cette raison que je poursuivrai cette mission, tant que le réseau des Bienveillantes voudra de moi.

Un grand merci

Nous avons reçu de nombreux messages privés demandant des renseignements quant à leur adoption.

Des influenceurs au grand cœur se sont mobilisés pour la campagne pour partager chaque jour les portraits des chiens… Ce qui a multiplié l’ampleur de la campagne, alors merci pour les loulous.

Cette seconde édition a été une sublime réussite pour ces loulous. Martine nous dévoile petit à petit la suite des aventures pour eux. N’hésitez pas à la découvrir directement sur le compte @ouvre.ma.cage

On se dit à l’année prochaine ?

La jolie bouille d’Oasis, un des loulou de la première saison qui a trouvé son nouveau foyer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les entrepreneures bienveillantes

Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure navigation.